34 – De Klingenthal aux châteaux d’Ottrott

description

Monter par la route du Mont-Sainte-Odile (D426) jusqu’à son carrefour avec l’avenue Rathsamhausen. Emprunter à droite un étroit sentier montant vers un chemin plus large. Le suivre à droite ( ) et, en larges lacets, atteindre une maison forestière près des châteaux d’Ottrott.

  • Ref. carte
  • Durée
    45min
  • Dénivelé
  • Départ
  • Difficulté
  • Distance
    3kmkm

Informations

Départ

Lutzelbourg-Ottrott (500 m)

Appelé jadis Vorderlutzelburg, ce château tourne son donjon-beffroi (ou Bergfried) agressivement vers son voisin, le Rathsamhausen. Sans doute érigé sur la partie orientale d’un château primitif du XIe siècle, tenu successivement par les Eguisheim-Dabo, puis par les Hohenstaufen, Lutzelbourg a été créé au XIIIe siècle par les Andlau, parents des Rathsamhausen, et est resté entre les mains des branches de ces deux familles. Il a été abandonné lors de la guerre de Trente Ans (1618-1648).

Arrivée

Rathsamhausen-Ottrott (500 m)

Le château, voisin du Lutzelbourg, occupe la partie occidentale d’un château primitif du XIe siècle, peut-être aux mains des Éguisheim, puis des Hohenstaufen. Jadis nommé
Hinterlutzelbourg, le Rathsamhausen, daterait de la fin du XIIe siècle. Plusieurs familles s’y succèdent, dont les Rathsamhausen-Ehenwihr qui conféreront leur nom au castel, au milieu du XVIe siècle. Il est abandonné au cours du siècle suivant. Monter par la route du Mont-Sainte-Odile (D426) jusqu’à son carrefour avec l’avenue Rathsamhausen. Emprunter à droite un étroit sentier montant vers un chemin plus large. Le suivre à droite ( ) et, en larges lacets, atteindre une maison forestière près des châteaux d’Ottrott.

À voir

Le château est composé d’une tour-habitation du XIIe siècle, possédant plusieurs étages et qui sert à la fois de résidence et de défense ; d’un Bergfried élevé vers 1250 ; d’une grande enceinte du milieu du XIVe siècle et d’une barbacane. L’habitat est constamment transformé au cours des siècles. Les importantes fouilles engagées à partir de 1967 et les travaux des années 1980 ont permis de bien comprendre l’évolution de cette forteresse médiévale de montagne. Mais le site a été fermé suite à un accident mortel.

à proximité

Photos