35 – Des châteaux d’Ottrott au Birkenfels

description

À droite et derrière la maison forestière, remonter le sentier balisé conduisant au Koepfel.

  • Ref. carte
  • Durée
    2h30
  • Dénivelé
  • Départ
  • Difficulté
  • Distance
    10kmkm

Informations

Départ

Ruine du Koepfel (519m)

Il ne subsiste du petit château de l’an mil que la base d’une tour et celle d’un mur de grès. Par contre, le point de vue sur les deux Ottrott est magnifique.
Continuer par un chemin forestier puis par un sentier jusqu’au pied du Hagelschloss

Hagelschloss (588 m)

Également nommé « Waldsberg », il est situé à la pointe nord du Mur Païen. Construit autour de 1200, le château a connu de nombreux ayants-droit dont au XVe siècle un certain Walter Erb, bourgeois de Strasbourg et plutôt brigand. En 1406, la ville libre ruine le site après un siège de huit jours. Plus tard aux mains des Beger et des Rathsamhausen, le bâtiment n’a jamais été restauré depuis le siège des Strasbourgeois

À voir

Au Hagelschloss, un superbe arc de décharge, le vestige le plus spectaculaire du lieu, surplombe une faille monumentale.

Remonter et suivre le sentier menant aux Dreistein en longeant le Mur Païen : dans cette portion, le mur atteint trois mètres de hauteur, le promeneur prend conscience de l’ampleur considérable de cette enceinte d’origine protohistorique dont l’origine demeure encore largement indéterminée…
Prendre à droite un sentier longeant toujours le Mur Païen et passant par la porte Koeberle pour arriver à la hauteur d’un carrefour. Prendre à droite un autre sentier
descendant en 10 mn aux Dreistein.

Arrivée

Dreistein (627 m)

Deux châteaux distincts – à l’ouest, le Grand-Dreistein, qui possède l’apparence d’un double château, et à l’est, le Petit-Dreistein – donnent l’impression de l’existence de trois entités, d’où sa dénomination. Probablement construit par les Rathsamhausen sur une initiative de l’évêque de Strasbourg pour défendre militairement l’abbaye de Hohenbourg, Dreistein a vu le jour au XIIIe siècle et a été modifié au début du XIVe siècle. Le complexe castral a été abandonné dès le XVIe et est définitivement en ruine à l’époque de la guerre de Trente Ans (1618-1648).

À voir

La partie orientale se compose d’un logis protégé par un donjon cylindrique tourné vers l’attaque et par un mur épais orienté vers le château occidental. La partie  occidentale possède des logis sur plusieurs niveaux. Le premier étage est éclairé par une ouverture à arcade avec banquettes. Le donjon est construit en pierres lisses. À l’est du Grand-Dreistein, un énorme murbouclier se dresse fort belliqueusement contre le castel voisin.

Reprendre le même sentier pour descendre au lieu-dit Saegmuhlmaettel (ancienne scierie). Traverser la route (D426) et prendre la route forestière du Willerhof. Après 100 m, suivre à gauche un sentier balisé montant au Château du Birkenfels (abri).

à proximité

Photos